ORAGE MATERNEL

" A ce jour, Orage maternel est sans doute mon roman le plus noir. Paradoxalement ou pas, il fut le plus facile, le plus rapide et le plus réjouissant à écrire.
Dynamiter par l'écriture une famille imaginaire fut un exercice de pur bonheur et de grand amusement. En revanche, quand, après avoir dévoré ce livre de la première à la dernière ligne (parfois en moins de deux heures !), des lectrices et lecteurs m'ont juré vivre ou avoir vécu des thrillers personnels au moins aussi sombres que l'histoire inventée d'Orage maternel, c'est moi qui me suis mis à réellement frissonner d'effroi ! "

Olivier Démoulin