Revue de presse JE HAIS LES TROUBADOURS de Olivier Démoulin

" Ce roman, qui se déroule dans un cadre médiéval (entre Toulouse et Bordeaux), évoque d'une certaine manière Le nom de la rose d'U. Eco. " Ecrire Magazine

" Certains ont la plume qui sèche. Pour d'autres, l'encre coule à flots. Olivier Démoulin fait partie de la seconde catégorie (…) Olivier Démoulin, un écrivain heureux de créer des romans au suspense inquiétant qui ne laisse aucun lecteur indemne. " Ouest France

" Olivier Démoulin signe un roman policier haletant. Quête identitaire, sentiments amoureux puissants, Olivier Démoulin a produit 300 pages haletantes. Je hais les troubadours pourrait bien constituer le compagnon idéal de vos prochains congés estivaux. " Le Maine Libre